Quelle allocation d'actifs après les élections françaises ?