Et si la baisse du dollar continuait à enrayer la hausse des actions en Europe ?